Dépôt du rapport annuel de l’ombudsman de Sherbrooke

Publié le

Sherbrooke, le 12 juin 2017 – L’ombudsman de Sherbrooke a déposé le rapport annuel de ses activités pour l’année 2016 auprès du conseil municipal. Le rapport de la cinquième année complète de l’ombudsman relate ses faits saillants, ses activités et ses préoccupations ainsi que ses perspectives pour l’année 2017.

Le nombre de demandes déposées à l’ombudsman par les citoyens au cours de l’année 2016 a augmenté de 36 %. En effet, 104 demandes ont été traitées comparativement à 76 pour l’année précédente. Les services les plus interpellés par ces demandes sont le Service de la planification urbaine et du développement durable ainsi que le Service des finances avec 13 % des demandes chacun, suivis par le Service des affaires juridiques concerné par 12 % des demandes.

La majorité des demandes ont été réglées par l’intervention de la secrétaire générale, madame Michèle Emond. On peut lire dans le rapport que ses interventions permettent une meilleure compréhension des décisions rendues par l’administration municipale et la considération de diverses solutions pour régler le différend, conduisant ainsi à la mise en place d’actions appropriées. D’autre part, l’intervention de l’ombudsman permet à l’administration d’avoir un regard supplémentaire sur la perception de ses services par les citoyens et d’y apporter s’il y a lieu les améliorations requises.

Deux rapports d’enquête ont été remis à la Ville et ont fait l’objet de discussions.
L’ombudsman tient à souligner l’engagement et l’excellent travail de ses commissaires bénévoles qui, par leurs diverses compétences, contribuent à sa crédibilité.

L’ombudsman souligne également l’ouverture et la collaboration de l’administration municipale face à son travail, l’objectif commun étant d’offrir les meilleurs services possible aux citoyens.

-30-

Source : Bureau de l’ombudsman de Sherbrooke
819-563-7352

Le Bureau de l’ombudsman dépose son rapport annuel 2015

Publié le

Sherbrooke, 13 juin 2016 – Le conseil municipal a pris connaissance du rapport annuel 2015 du Bureau de l’ombudsman. Ce rapport relate ses faits saillants, ses activités, ses préoccupations et ses perspectives pour l’année 2016.

Selon ce rapport annuel, le nombre de demandes déposées par les citoyens a augmenté au cours de l’année 2015. Soixante-seize dossiers ont été ouverts, soit huit de plus que l’année précédente.

Les services les plus interpellés sont le Service de la planification et du développement urbain, maintenant nommé Service de la planification urbaine et du développement durable (33 %), ainsi que le Service des affaires juridiques (21 %) et le Service de l’entretien et de la voirie (10 %). À l’intérieur de ces services, trois divisions reviennent le plus souvent : la Division de l’urbanisme, des permis et de l’inspection (25), la Division de la cour municipale et de la perception (12) et la Division de la voirie (6).

La grande majorité des plaintes soumises se sont réglées par l’intervention de la secrétaire générale du Bureau, Mme Michèle Émond. Cette approche facilitatrice a contribué non seulement à trouver des solutions à plusieurs requêtes formulées par les citoyens, mais a également permis à ceux-ci de mieux comprendre les motifs de certaines décisions rendues par la Ville. Selon le Bureau de l’ombudsman, cette médiation confirme l’importance d’un dialogue d’ouverture entre les représentants de la Ville et les citoyens.

Deux enquêtes ont été menées au cours de l’année 2015. Leurs conclusions et leurs recommandations font partie de rapports rédigés en 2016.

En 2015, l’ombudsman a par ailleurs présenté à la direction générale un document de réflexion portant sur la pertinence de créer une déclaration de services aux citoyens. L’ombudsman portera attention au suivi qui y sera donné, particulièrement concernant la communication avec les citoyens.

L’ombudsman de Sherbrooke est déménagé

Publié le

Depuis le 20 novembre dernier, le Bureau de l’ombudsman de Sherbrooke est situé au 150, rue Queen, dans le bureau d’arrondissement de Lennoxville. Il y occupe le bureau 111.

Vous pouvez nous joindre au même numéro de téléphone, soit le 819 563-7352, et nous conservons également notre adresse courriel, ombudsman@ville.sherbrooke.qc.ca. Toutefois, prenez note que nous avons un nouveau numéro de télécopieur, le 819 563-3705.

Nos nouveaux locaux restent facilement accessibles, que ce soit par le prolongement de l’autoroute 410, qui se rend maintenant jusqu’à l’arrondissement de Lennoxville, ou par la rue Wellington Sud, à partir du centre-ville. Un stationnement gratuit à l’arrière du bâtiment est disponible pour toute personne se présentant à notre bureau.

N’hésitez pas à communiquer avec nous pour toute question ou tout commentaire.

Nous profitons également de l’occasion pour vous offrir nos meilleurs vœux pour la période des Fêtes!

La presse visite le bureau de l’ombudsman de Sherbrooke

La secrétaire générale de l’ombudsman de Sherbrooke, Mme Michèle Emond, et le maire de Sherbrooke, M. Bernard Sévigny, ont rencontré la presse, cet après-midi, dans le cadre de l’ouverture officielle du nouvel organisme, installé dans un espace vacant du bureau d’arrondissement du Mont-Bellevue, situé au 600, rue Thibault, à Sherbrooke.

« Je suis vraiment fier de la mise en place de cette nouvelle instance. Désormais, chaque
citoyenne, chaque citoyen a l’assurance d’être entendu et de faire valoir ses droits », s’est
réjoui le maire de Sherbrooke.

« Une ville de la taille de Sherbrooke est appelée à prendre un grand nombre de décisions, à faire cheminer de multiples requêtes; c’est pourquoi, malgré la bonne volonté des décideurs, les erreurs demeurent possibles. Cette instance indépendante et apolitique de dernier recours assure donc à tous et à toutes un traitement équitable », a-t-il expliqué.

Entrée en fonction le 2 mai, à raison de deux jours par semaine, soit les lundis et mardis, la
secrétaire générale de l’ombudsman de Sherbrooke, Mme Michèle Emond, a d’abord expliqué comment l’organisme entend faire connaître ses services.

« Nous tenons à ce que ce service soit connu et très accessible au public. Nous avons donc
conçu un dépliant et un site Web expliquant en détail nos champs d’intervention, la façon
d’adresser une demande et son cheminement », a-t-elle mentionné.

Ainsi, pour toute demande d’intervention auprès de l’ombudsman de Sherbrooke, on doit
d’abord remplir un formulaire disponible en ligne ainsi qu’à l’intérieur d’un dépliant
d’information qui sera distribué dans les différents services municipaux, comme les bureaux d’arrondissement, la bibliothèque Éva-Senécal, etc.

Une fois rempli, le formulaire peut être acheminé au bureau de l’ombudsman de Sherbrooke aussi bien par la poste, par télécopieur, par courriel qu’à partir du site Web
ombudsmansherbrooke.ca. L’organisme s’engage à communiquer avec la personne
requérante dans les 30 jours suivant le dépôt de sa plainte.

– 30 –

Source et renseignements :
Ombudsman de Sherbrooke
Mme Michèle Emond, secrétaire générale
819 563-7352